En cette fin du mois de juillet, la plupart des équipes de la Ligue Nationale de Hockey ont terminé leur magasinage sur le marché des joueurs autonomes. L’heure du bilan a sonné ! Dans un instant, vous découvrirez le top 10 des meilleurs et des moins bonnes ententes paraphées au cours de la saison morte.

Les bons coups

Avanche du Colorado : Nail Yakupov (1 an/880K)

Résultats de recherche d'images pour « yakupov »

Premier choix total à l’encan 2012, Yakupov a connu des débuts difficiles dans la LNH. Après une maigre saison de 9 points en 40 matchs avec les Blues de St-Louis, le jeune attaquant de 23 ans tentera de se racheter cette année avec l’Avalanche en vue d’obtenir un nouveau contrat pour la saison 2018-2019.

Panthers de la Floride : Radim Vrbata (1 an/2,5M)

Résultats de recherche d'images pour « vrbata »

Ayant évolué pour des équipes peu victorieuses au cours des sept dernières années, le Tchèque a toujours amassé sa part de points. Désormais avec la formation floridienne, nous pouvons prévoir une production d’environ 20 buts et d’une cinquantaine de points au minimum pour l’ailier de 35 ans. Il représente l’une des meilleures aubaines cet été, puisque sa production offensive est régulière depuis le début de sa carrière.

Rangers de New York : Kevin Shattenkirk (4 ans/26,6M)

Résultats de recherche d'images pour « shattenkirk »

La saison dernière, l’arrière de 28 ans a terminé parmi les défenseurs ayant amassé le plus de points. À 6,65 millions par année, Shattenkirk n’a pas été surpayé et jouera assurément dans le top deux avec Ryan McDonagh. Il vient remplacer le trou laissé par le départ de Dan Girardi à la ligne bleue des Rangers. La brigade défensive new-yorkaise aura un top 4 digne des meilleurs de la ligue.

Blackhawks de Chicago : Patrick Sharp (1 an/800K)

Résultats de recherche d'images pour « patrick sharp »

Après deux saisons passées à Dallas, Sharp retourne au bercail. Son contrat est l’un des meilleurs qui a été signé durant la saison estivale, puisque peu de joueurs à ce salaire récoltent une quarantaine de points (mis à part les recrues). Celui qui a gagné 3 Coupes Stanley avec les Hawks évoluera probablement sur le top 6.

Golden Knights de Las Vegas : Vadim Shipachev (2 ans/9M)

1265970-vadim-shipachyov-reve-toujours-jouer

 

Joueur jamais repêché, le Russe de 30 ans a passé la majorité de sa carrière en KHL. Après une saison de 76 points en 50 matchs, il pourrait causer la surprise dans la Ville du vice en ayant le poste de centre numéro un. Un peu comme Panarin, son apport offensif pourrait être élevé à sa première année en sol nord-américain. Une production de cinquante points serait satisfaisante dans son cas.

Les moins bons coups

Maple Leafs de Toronto : Patrick Marleau (3 ans/18,75M)

Résultats de recherche d'images pour « marleau »

À l’âge de 37 ans, accorder une entente d’une valeur de 6,25 millions par année est trop cher payé. Surtout, la production de Marleau est sur la pente descendante depuis trois ans. Avec les contrats de plusieurs espoirs qui viennent à échéance dans les prochaines années, celui-ci pourrait faire mal au plafond salarial des Maple Leafs, qui devront faire preuve d’imagination pour signer les Marner, Matthews et Nylander de ce monde…

Stars de Dallas : Alexander Radulov (5 ans/31,25M)

Résultats de recherche d'images pour « radulov »

L’un des favoris de la foule montréalaise a paraphé une entente qui lui rapportera environ 6,25 millions par année avec la formation texane. Le problème avec son contrat est la durée. Radulov a bien fait lors de la dernière campagne, mais saura-t-il répéter ses exploits offensifs jusqu’à l’âge de 36 ans ? Permettez-moi d’en douter un peu… La conférence de l’Ouest est reconnue pour jouer dur, et le Russe n’est pas à l’abri des blessures.

Canadiens de Montréal : Karl Alzner (5 ans/23,3 M)

Résultats de recherche d'images pour « alzner »

La meilleure des moins bonnes signatures cet été, Alzner touchera environ 4,63 millions par année. Pris au dépourvu après les départs coup sur coup d’Emelin et de Beaulieu, Marc Bergevin devait combler l’un des deux postes vacants sur le top 4 défensif. Toujours sans nouvelles de Markov, il devait assurer de la stabilité défensive à son équipe dans l’immédiat, et a quelque peu surpayé le défenseur canadien. Emelin gagnait 3,9M pour la même job, just saying, quoiqu’Alzner est plus constant et n’est presque jamais blessé…

Sharks de San Jose : Joe Thornton (1 an/8M)

Résultats de recherche d'images pour « joe thornton »

Signer Joe Thornton pour un an est une excellente idée en soi, c’est l’un des meilleurs passeurs de la ligue. Par contre, pas à n’importe quel prix. Les Sharks ont la chance d’avoir une panoplie de centres de premier plan, tels que Couture, Pavelski et Hertl. Personnellement, j’aurais laissé partir Thornton à ce prix-là et cet argent disponible aurait permis de signer un ou deux joueurs plus jeunes. La signature n’est pas optimale au niveau salarial.

Stars de Dallas : Martin Hanzal (3 ans/14,25M)

Résultats de recherche d'images pour « hanzal »

Ce centre format géant profite de son gabarit imposant (6 pi. 6, 220 lbs) pour signer des ententes beaucoup plus lucratives que sa réelle valeur. En 11 ans, la meilleure saison d’Hanzal était d’une récolte de 41 points. Non seulement sa production offensive laisse à désirer, il rate environ 15 matchs chaque saison pour cause de blessures. À 4,75 millions par année, le contrat du Tchèque de 30 ans représente tout sauf une aubaine pour les Stars.

Sur ce, je vous souhaite un bel été !

Raphaël Duquette, chroniqueur hockey

Publicités